Le Coworking (Visa) en action à Londres

visapetitJ’ai passé récemment une semaine à Londres. Comment trouver un endroit pour travailler, avec idéalement une communauté sympa fournie avec, lorsque l’on est loin de sa base arrière et de ses coworkers habituels ?

Le Coworking Visa est là. Guide pratique du coworking londonien à peu de frais et riche valeur ajoutée en rencontres.

On parlera ici essentiellement des quartiers “Tech City” de Shoreditch et Hoxton.

Un premier élément simple : Campus London (souvent appelé Google Campus par extension, Google étant partenaire du lieu)

Du bon café et thé de chez Dose, des plats du jour frais et très peu chers, un WiFi qui dépote sa maman, un grand espace ouvert et gratuit au sous-sol, administré par Central Working. Et surtout, un brassage permanent d’idées et de makers. Faites un coucou aux copains de Startup Weekend Europe, qui ont leurs locaux dans les étages.

Venez comme vous êtes. Inscription préalable souhaitable sur le site fortement conseillée, vous devrez montrer patte blanche (votre identifiant unique) pour entrer. Si vous arrivez mal préparés, squattez le WiFi dans le lobby puis présentez-vous au desk 😉 Ne ratez pas la cabine vidéo à l’accueil, moment de délire de pitch surchauffé garanti.

 

Le Coworking Visa

Le principe : tous les lieux membres du réseau proposent aux membres des autres lieux de 1 à 3 jours gratuits, partout dans le monde. La Muse en est membre depuis le printemps 2013.

Quelques règles simples pour faire de cette expérience une réussite :

  • Prévoyez et contactez les gestionnaires bien à l’avance. C’est une initiative ancienne, certaines coordonnées ne sont pas forcément à jour. Et pensez qu’un animateur de coworking a souvent 50 trilliards de choses à faire, vous serez d’autant mieux accueilli que l’équipe est bien au courant de votre venue.
  • Préparez un pitch efficace sur vous, la raison de votre présence en ville, et surtout votre communauté habituelle. Tous les Community Managers d’espaces de coworking adorent les anecdotes sur les coworkers du bout du monde. Succès d’estime garanti.
  • Soyez respectueux : lavez votre tasse (!), soyez sociable. Le but est de laisser une bonne image de votre pays et communauté d’origine, de rencontrer de nouvelles têtes, autant que d’avoir un lieu pour bosser.
  • Bonus : ayez des stickers avec vous. Tout le monde aime les stickers que personne d’autre n’a.

 

Shoreditch Works : des espaces et une communauté qu’ils sont bien cools.

Membres du Coworking Visa, les copains de chez Shoreditch Works sont vraiment adorables.

Si vous passez par Londres, je vous recommande chaudement la pétillante Ana Bradley, la Community Manager de leurs 3 espaces et des foufous qui les peuplent (comme la Makers Academy par exemple). Ne ratez pas Village Hall à Hoxton Sq., leur tout nouveau lieu. Faites lui un bisou de ma part, elle a vraiment assuré.

Si vous êtes par là, les plats du jour chez Bill’s ou les burgers à tomber de la Meat Mission sont idéaux pour les faims d’explorateur.

 

Il y aurait beaucoup d’autres choses à dire, mais voilà déjà des points de chute plus que pertinents.

 

Crédit photo : CC-BY-2.0 the mechanical turk (flickr)

__

Après avoir aidé au lancement de La Muse Lausanne en début d’année, Yann y est toujours coworker.
Avec une équipe répartie sur 4 pays européens, il travaille en ce moment à mieux faire connaître un projet lié à l’innovation dans l’industrie des médias : Medialab Session. Il est également consultant indépendant spécialisé dans les dynamiques communautaires et la conversation.